Le Grand Palais éphémère, une oeuvre tournée vers l’avenir

Le Grand Palais éphémère a ouvert ses portes le 12 juin 2021. Le bâtiment se tient face à la tour Eiffel sur le Champ-de-Mars afin d'accueillir les expositions et les événements culturels pendant la durée des travaux de rénovation du Grand Palais, Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Elysées, qui ont commencé en mars 2021 pour une durée prévisionnelle de trois années. 

Préparer le Grand Palais pour les Jeux olympiques 2024

Le Grand Palais éphémère permet l’agrandissement et l’amélioration du Grand Palais pour les prochains Jeux Olympiques qui se déroulent à Paris en 2024. Avec un budget de 466 millions d’euros, François Chatillon, architecte en chef des Monuments Historiques, va rénover les espaces et les décors d’origine, puis rechercher une nouvelle spatialité des muséographies du Grand Palais. Le Grand Palais pourra ainsi accueillir les épreuves de taekwondo et d’escrime mais également des expositions de plus grande ampleur. Cela ne fera que renforcer la beauté de la ville de Paris et son patrimoine culturel mondial reconnu dans le monde entier à travers ses nombreux musées tels que le Louvre et le Musée d’Orsay.

Une oeuvre architecturale 

Conçu par l’architecte Jean-Michel Wilmotte pour un coût de 40 millions d’euros, le Grand Palais éphémère est fait intégralement en bois d'épicéa et se compose de voûtes croisées, dont la plus grande fait 145 m de longueur et 140 m de largeur. Ce bâtiment imposant, a été construit de manière à parfaitement se mélanger avec la beauté des monuments parisiens. C'était le souhait de son créateur qui déclare : "Le bâtiment fait 16 mètres de hauteur alors que l'École militaire en fait 35. Nous avons respecté les altimétries pour créer un espace ouvert, respirable entre les deux bâtiments. Les arcs du Grand Palais Éphémère coïncident avec ceux de la tour Eiffel, ils sont dans le même alignement. Nous voulions vraiment que l'édifice s'intègre dans le Champ-de-Mars".

Un bâtiment éco-responsable

La construction utilise des matériaux écologiques et qui respectent l’environnement. La membrane qui entoure le squelette de bois est en éthylène tétrafluoroéthylène (EFTE), matériau transparent et isolant, recyclable et renouvelable, générant 90% d’énergie en moins dans la fabrication par rapport au verre. Les matériaux qui composent le bâtiment permettent des prouesses acoustiques mais aussi thermiques et de ventilation, ce qui permet de réduire les dépenses énergétiques. Par conséquent, lorsque le bâtiment sera détruit, il n’y aura aucune conséquence sur le paysage et sur l’environnement si ce n’est des points de fixation de béton coulés dans le sol.

Dernières actualités

Anselm Kiefer – Pour Paul Celan 13 janvier 2022

Anselm Kiefer – Pour Paul Celan

Du 16 décembre 2021 au 11 janvier 2022, le plasticien allemand Anselm Kiefer expose ses toiles grand format dans l’intégralité...

Jeux olympiques 2024 : la beauté de Paris à l'honneur 9 novembre 2021

Jeux olympiques 2024 : la beauté de Paris à l’honneur

Pendant tout l’été 2024, Paris accueillera les Jeux olympiques et paralympiques. Un événement qui nécessite une grande organisation et la...

Le Global Citizen live, un évènement international à Paris 14 octobre 2021

Le Global Citizen live, un évènement international à Paris

Samedi 25 septembre, l'événement de l’ONG Global Citizen a réuni plusieurs artistes à la renommée internationale pour lutter contre le...

Consultez les archives